L'accompagnement est il facile ?

L'accompagnement est il facile ?

Message par Salamanque » 21 Nov 2016 00:33

Je souhaite partir du Puy en Velay et aller jusqu'à St Jacques et je me demandais s'il est facile de faire accepter ma présence par un ou des compagnons rencontrés dans les gîtes, pour l'étape du lendemain...
Je suis très peureuse et je ne veux même pas faire une étape seule
Salamanque
 
Message(s) : 5
Inscription : 19 Nov 2016 22:46

Re: L'accompagnement est il facile ?

Message par M@rc35 » 21 Nov 2016 22:07

Bonjour tout d'abord ;)
Au départ du Puy, vous ne serez pas seule !
Croyante ou non, laïque ou non, il est de tradition d'aller à la bénédiction des pèlerins le matin avant de partir (mais chacun est libre de faire comme bon lui semble).
Ensuite, chacun s'ébroue, on descend la rue des dentellières, on achète un bout de pain frais à la boulangerie et en route. Au hasard des rencontres, des rythmes de marche, des arrêts, pour peu que l'on ait l'esprit ouvert, on échange un mot puis deux et l'on sent très vite si le courant passe ou non. Si ça passe, on chemine un moment ensemble.Si ce n'est pas le cas, on s'arrête, on se mouche, on ralenti, on accélère le pas et, dans tous les cas, on avance. On avance d'ailleurs tous à peu près à la même vitesse et on se retrouve plus ou moins le soir à l'étape.
Il vaut mieux voyager seul(e) que mal accompagné(e), ne cherchez pas à tout pris à être accompagné(e) (quelque part, on n'est jamais seul(e) sur le chemin) et les affinités, si elles doivent venir, viendront seules. Ne cherchez pas à tout prix une compagnie qui pourrait devenir pesante.
Bon chemin :)
M@rc35
 
Message(s) : 58
Inscription : 09 Avr 2013 19:14

Re: L'accompagnement est il facile ?

Message par Salamanque » 22 Nov 2016 23:00

Merci Marc35
Savez vous quelle est le mois de l'année qui voit le plus de pèlerins sur le chemin du Puy ?
Salamanque
 
Message(s) : 5
Inscription : 19 Nov 2016 22:46

Re: L'accompagnement est il facile ?

Message par Salamanque » 22 Nov 2016 23:01

Oui...merci Marc35 et bonjour/bonsoir.....pardon
Salamanque
 
Message(s) : 5
Inscription : 19 Nov 2016 22:46

Re: L'accompagnement est il facile ?

Message par M@rc35 » 23 Nov 2016 21:36

Bonsoir Salamanque,
Faute avouée complètement pardonnée ;)
Il est d'usage sur les forums, comme quand on rentre dans une pièce, de saluer, mais tous le monde ne connaît pas forcément les coutumes du net.
De même, écrire en majuscules signifie que l'on CRIE, et c'est mal vu ;) voilà , c'était la minute formation :)
Concernant les statistiques et les chiffres auxquels je m'intéresse assez peu, une petite recherche sur le net doit vous donner la réponse à la question. Les chiffres passent régulièrement mais je n'y prête guère attention. Une recherche rapide donne ceci http://www.aucoeurduchemin.org/spip/sta ... IQUE-2010/
Je vous laisse éplucher les chiffres, je suppose qu'ils se reproduisent d'une année sur l'autre au niveau des mois. Mais, ne vous inquiétez pas, au départ du Puy, du printemps à l'automne, peu de risque de partir seul(e).
De quel coin êtes vous ? Etes vous allée à une permanence de l'association pour vous renseigner et lever vos inquiétudes ?
@ vous lire
Marc
M@rc35
 
Message(s) : 58
Inscription : 09 Avr 2013 19:14

Re: L'accompagnement est il facile ?

Message par Salamanque » 24 Nov 2016 00:48

Bonsoir Marc
Merci pour cette réponse
Je suis en Picardie et je n'ai pas contacté d'Association
Pour tout vous dire, j'ai fait le Camino del Norte...à ma façon - je marchais seule dans la journée et mon mari m'attendait à l'étape où nous dormions dans un véhicule de tourisme aménagé (pas camping car)....Ce fut l'une des plus belles périodes de ma vie
Et puis....l'année dernière il y a eu cet assassinat de Denise Thiem sur le Camino frances qui m'a bouleversée
Après cette tragédie j'ai essayé de faire la même chose sur le chemin du Puy (marcher seule et dormir dans le véhicule) mais j'avais très peur....Je regardais derriere moi, sur les côtés; quand je voyais un véhicule arrêté dans les sous bois, je paniquais
Je me suis fait une entorse le 3eme jour et l'abandon n'a pas été (de ce fait) psychologiquement traumatisant
Je souhaiterais redémarrer du Puy mais en dormant dans les gîtes cette fois pour faire des rencontres et être moins isolée qu'en camping
Je vais facilement vers les autres et les autres sont sympathiques avec moi mais je me demandais si je pouvais me joindre à quelqu'un sans m'imposer....
Quand vous dites qu'on n'est jamais seul sur le chemin, je peux vous dire que durant ces 3 étapes, il y avait du monde probablemenr devant et derrière moi mais je ne les voyais pas et il y a des zones quand même fort désertiques pour des personnes peureuses comme moi !
Salamanque
 
Message(s) : 5
Inscription : 19 Nov 2016 22:46

Re: L'accompagnement est il facile ?

Message par GenevièveDeLiffré » 26 Nov 2016 21:23

Bonsoir Salamanque...
Si vous aviez si peur, c'est que peut-être vous n'étiez pas encore tout à fait prête ? Je ne juge pas, entendons-nous bien mais si vous vous retourniez tout le temps, si vous aviez si peur, ce n'était pas la peine d'insister en effet.

En mars 2013, déjà "amiE de st Jacques de C; de Bretagne", je ne pensais pas être capable de partir seule et, en avril 2013, je prenais mon billet de train aller pour Pau (et de là Navarrenx). Je suis partie seule mi juin de Navarrenx et je suis arrivée seule à St Jacques de Compostelle 36 jours plus tard. Seule et jamais vraiment seule (une partie avec une femme rencontrée à Puente la Reina), des rencontres au hasard des gîtes de gens retrouvés de loin en loin sur le chemin; quelques jours à la fin partagés avec une espagnole de Pampelune.
Quand on est seul ou seule, on marche à son rythme, sans pression et c'est important.
Quand on marche seul ou seule, on rencontre plus facilement les autres (les pélerins mais aussi les espagnol(e)s dans la boutique du village, le café où l'on s'arrête, le gîte où l'on dort)
Quand on est seule (je parle pour moi), on peut éprouver une espèce de "fierté" d'avoir surmonter certaines appréhensions et... d'aller de l'avant !

Je dois dire maintenant que j'ai choisi de faire ce chemin sur le Camino Francès pour des raisons... économiques (infrastructure d'accueils pélerins) mais aussi pour ne pas être trop seule justement; je ne sais pas comment cela se passe sur la route du Puy.
Depuis, je marche sur les chemins bretons toute seule et pas "au long cours" à cause de mon travail. Je dois dire que la grande solitude en partant du Mont St Michel par exemple est plus difficile: la voie verte de Pontorson à Antrain n'est pas très ... gaie quand on marche seule. Les proches abords de Rennes (et les grandes villes en général) sont moins sereins pour moi mais... le bonheur le WE de l'ascension en mai dernier de marcher seule de Pont-Réan à Redon... Je n'en aurais pas été capable "avant": avant de faire le chemin en Espagne. Ce chemin m'a donné une grande confiance (sans être inconscient). Je crois qu'il faut choisir son chemin (ou son bout d'chemin), pour moi c'était l'Espagne: tu marches seule mais il y a du monde si tu veux.
Je me dis souvent que les gens qui marchent sur ce chemin sont... comme moi: dans la même démarche ou une démarche proche: ils aiment marcher, ils aiment une vie simple, ils aiment être dans la nature, ils aiment souvent rencontrer les autres... Pourquoi seraient-ils "hostiles", méchants, "tordus" ?...
Faire confiance et se faire confiance (si on ne "sent" pas une situation, faire "un pas de coté", pratiquer l'évitement)
GenevièveDeLiffré
 
Message(s) : 28
Inscription : 09 Avr 2013 20:27

Re: L'accompagnement est il facile ?

Message par Salamanque » 26 Nov 2016 21:41

Bonsoir et merci Geneviève pour ce témoignage...
Salamanque
 
Message(s) : 5
Inscription : 19 Nov 2016 22:46


Retour vers Recherche d'un compagnon / d'une compagne pour faire le chemin

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron