Mon Chemin 2015

Questions sur hébergement, étapes, itinéraire, transport ...

Mon Chemin 2015

Message par jeannotlapin29 » 23 Déc 2015 18:15

Bonsoir,

Pointe St Mathieu/ Santiago 2015, 80 jours, …...kms
En 2 tronçons (45jrs/35jrs au printemps et début automne), un Chemin plus ou moins bien aménagé, balisé mais...oublié les soucis à l'étape !
Le cheminant marchant seul ? 1M68, 63 ans, 75 kgs, sac de 12 kgs sans problèmes, bâtons de marche nordique, chaussures basses imperméables, pantalon de pluie, sac à dos "technique"
Après le Chemin breton et une superbe traversée de Nantes grâce à un « local », descente vers Saintes-Royan et un Chemin des Landes beaucoup plus agréable qu'annoncé (moins de bitume mais des hébergements coûteux autour du bassin d'Arcachon) -
"Nos" hébergeants en Bretagne ? Se pliant en quatre pour nous satisfaire - Le p'tit Kafé à 16 h, une bonne soupe, un très bon lit, une nuit réparatrice, un p'tit déj', des embrassades chaleureuses, la photo du départ et hop !
Que les Morvan, le couple Balanant, ce tandem franco-écossais qui n'a pas voulu le moindre centime, d'autres dont j'ai oublié le nom mais pas les visages soient remerciés pour leur simplicité, amabilité -
Cette belle structure à Chateaulin, ces frères tentant de conserver leur belle structure en nous conviant à leur table, bref toutes ces belles adresses qui nous sont offertes rendent assurément notre Chemin beaucoup plus aisé -
Nul doute que l'on se doit de saluer tous ces intervenants, baliseurs compris !!
Arrivée à Bayonne dangereuse, inintéressante mais c'était le but de mon premier tronçon, sans bobo !!
Enfin si, la pharmacienne vers Quimperlé confirmait une tendinite et ad minima 3 jours de repos, pommade anti-inflammatoire, homéopathie et de la conviction ...– Départ assuré le lendemain -
Repos durant l'été, puis départ à Bayonne en passant voir une mine d'or de gentillesse et de renseignements (JEAN) à la cathédrale -
« On » annonçait le début du camino del norte comme « difficile » - S'il ne l'est pas, il se mérite en pays basque – On monte, on descend etc ? On monte, on descend -
(si vous voulez éviter un refus de vous faire servir, quelques rudiments de basque peuvent débloquer la situation – Ayant commandé « una grande cervesa » je l'attends toujours!)
Constaté, je dis bien constaté, des Pèlerins partis trop vite, mal préparés, mal équipés, pour leur chemin d'une quinzaine de jours, qui s'achevait trop tôt, tristement – Aussi bien des jeunes que des ...vieux -
Je gravissais les côtes aussi « doucement » que j'appréhendais les descentes -
Jamais pris autant de photos dans les grimpettes, souvent des mêmes paysages (!) me permettant de récupérer !
Deux autres petits trucs, très personnels – Une sieste, à l'écart du chemin et un repos au calme dans une pension ou un petit hôtel – On peut préférer l'albergue, plus conviviale, moins chère, mais ……-
La Cantabrie ? Magnifique, bien qu'en partie dénaturée par ce sempiternel autoroute ! Des allemands, hollandais parvenaient à « coller » plus en bord de côte avec leur propre guide (à voir! Genre « la Cantabrie par la côte » - ) -
(Si ça existe, un truc ? Copier-coller le texte et traduisez avec Google translate -
L'entrée à Lliendra aurait pu être fatale – La « croix blanche » locale, au vu de ma cheville droite, tordue « bêtement » diagnostiquait une entorse et au mini 7 jrs de repos – Même choix qu'à Quimperlé avec en plus une poche de glace  offerte dans un bar en échange de la sacro sainte Cervesa -
Je marchais bien sur le lendemain (et encore maintenant!)
Les pèlerins, les vrais avec sac dos – Entre une trentaine et soixante dix par jour (un midi, à Orio), marchant souvent par affinité, à leur rythme, avec des départs étagés, des heures de pauses différentes, entraînant un chemin dégagé mais faisant que l'on pouvait retrouver ces mêmes charmants pèlerins, vous gratifiant d'un chaleureux ola -
A l'envie, marché avec un finlandais, un jeune écossais, le couple de Jean le basque
Les étapes ? Pour mon premier chemin, je me suis fié à l'expérience de mon guide, privilégiant le double balisage espagnol, complété sur la fin par une indication kilométrique, au mètre prés cassant un peu le charme de « l'aventure » (Jamais content, un vrai français!) -
Rassemblé deux d'entr'elles sur la fin (40 km), avec l'aide efficace de deux adultes espagnols connaissant la région – Qu'ils soient remerciés de m'avoir servi de poissons pilotes en me déposant devant un petit hôtel et m'indiquant un resto digne d'un pèlerin – La cervesa partagée était sublime !
L'étape précédente de 36.6 km m'avait entraîné !
Quelle surprise pour la dernière ! Le métro aux heures de pointe ! Pas du tout apprécié dans ma conception du Chemin -
L'arrivée à Santiago, si c'était à refaire ? (septembre 2016, sud du Portugal par la rota vicentina jusqu'au cabo finistere puis Santiago) – Soit très tôt pour obtenir son « passeport » - J'ai patienté, comme tout le monde durant 1 heure 45 (Bien qu'ayant dit que je ne L'avais pas fait dans un but religieux, l'accueillant en a décidé autrement – Tant pis, je n'y retournerai plus- Cela a pourtant déjà été signalé -), ou alors, après avoir trouvé son hébergement, visité cette si belle cathédrale, s'être restauré, siesté, enregistré son retour et ,en fin d'après midi, se rendre à la maison du pèlerin -
L'arrivée dans la partie historique de Santiago mérite de ralentir le pas pour admirer toutes les marques jacquaires -
On ne peut qu'admirer l'implication des provinces, communes, associations pour nous « mâcher le travail » sur des chemins bien entretenus, un superbe fléchage et une publicité concurrentielle entre les hébergements -
Pour ma part, j'ai apprécié ce Chemin et communiquerai volontiers mon expérience qui n'est que la mienne –
Arrêtons d'instituer des dogmes, préceptes en tous genres !
X supporte 6 kgs, j'en ai vu en autonomie totale à 25 – Avant le départ, ma Conseillère me disait de ne pas dépasser les 8 kgs – Je supporte sans problème la douzaine de kilos -
Encore ? Départ à 6 h, 6 h 30 – Je partais vers 8 h – Tout dépend de la saison, du choix de l'hébergement, de sa vitesse de marche – Qu'apprécie t'on du paysage avant le lever du soleil ?

Ce "compte-rendu" est aussi long que ce si beau Chemin

Bons chemins vers Compostelle et bonnes fêtes à tous

Jean
jeannotlapin29
 
Message(s) : 5
Inscription : 09 Nov 2014 10:41

Re: Mon Chemin 2015

Message par Theo » 24 Déc 2015 09:51

Bonjour Jean,

... et merci pour ce magnifique "compte rendu".

Très riche de votre expérience très pragmatique, il mérite une lecture par bien des pèlerins sur le départ et d'autres.

C'est au travers de tels CR que le présent forum devrait pouvoir s'enrichir ...

Joyeux Noël.

Théo
Theo
Administrateur
 
Message(s) : 164
Inscription : 01 Avr 2013 22:04

Re: Mon Chemin 2015

Message par M@rc35 » 24 Déc 2015 18:06

Bonjour à tous,
Merci pour ce récit :)
Nous étions de nouveau sur le chemin le temps de la lecture ;)
Joyeux Noël, bonnes fêtes de fin d'année et buen camino 2016 :D
M@rc35
 
Message(s) : 75
Inscription : 09 Avr 2013 19:14


Retour vers Camino del Norte (y compris Camino Primitivo, Camino del San Salvador)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron